Le Thorium et le nucléaire du futur

Les anti-nucléaires qui se disent écologistes parlent surement un peut vite en disant STOP au nucléaire. Les politiques européens semblent adopter de plus en plus vite l’idée de la sortie du nucléaire après l’accident de Fukushima alors que la science avance à grand pas vers un nucléaire plus puissant, moins polluant voir même moins dangereux!

Parlons du Thorium!

En théorie, utiliser le Thorium à la place de l’Uranium comme combustible dans les centrales nucléaires n’a que des avantages.
Les « réacteurs à sels fondus-thorium » présentent trois avantages de taille :

  1. Les RSF (réacteurs nucléaires à sels fondus) nécessitent dix fois moins de  matière fissile pour démarrer que les RNR (réacteur nucléaire rapide).
  2. Les actinides mineurs (les déchets radioactifs qui posent les principaux problèmes) sont produits en quantité nettement moindre.
  3. Les produits de fission et les actinides qui restent peuvent être retraités en continu.

voici une belle présentation TEDx :

L’Inde est déjà sur le coup :

En bonus voici une lecture qui pourrait être très intéressante :

source : CNRS

Publicités

Publié le 10 janvier 2012, dans Science, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :